Le raccordement de la ligne d’Eymet

C’est peu de chose que ce raccordement, mais sa configuration a souvent été modifiée. A la base, il s’agit, au départ de la petite gare de Bordeaux-Passerelle, de pouvoir partir aussi bien vers l’Entre-Deux-Mers (direction sud-est) que vers le quartier de La Bastide (direction nord-ouest).

Mais lorqu’en 1883 la Compagnie du Paris-Orléans récupère la ligne, il devient nécessaire de la relier directement  avec la Gare d’Orléans, ce que la compagnie obtient en modifiant le raccordement, de sorte qu’un train arrivant de l’Entre-Deux-Mers puisse soit partir en direction de Paris ou Nantes – ce qui s’est sans doute rarement produit – soit traverser la ligne Bordeaux-Paris pour emprunter le raccordement vers la Gare d’Orléans.

La gare de Bordeaux-Passerelle perdit ainsi une grande part de son  trafic, désormais restreint à certaines marchandises lourdes telles que le vin, le bois et la pierre. Tout le reste, passagers et produits fermiers, aboutissant directement à la Gare d’Orléans.

La description de l’évolution de l’embranchement est assez difficile à faire ; nous devions publier des schémas, mais ce projet a du être repoussé…