La Gare de brienne

Cette gare exclusivement réservée aux marchandises se trouvait à l’emplacement de l’actuel Marché d’Intérêt National (MIN), quai de Paludate.

On en trouve un plan dès 1861, et sa création, selon les archives, eut lieu en 1866. Elle comportait une “gare maritime” (bâtiment sur un quai en bordure du fleuve) ainsi qu’un entrepôt perpendiculaire.

La gare est détruite par un gigantesque incendie le 2 juillet 1906 : de la résine enflammée par accident dans l’entrepôt se répand depuis des fûts parmi un stock des poteaux en pin sur un hectare et demie ; le feu embrase 37 wagons, le ponton sur la Garonne, deux gabares, le domicile du chef de gare et les bureaux de la douane !

Bien plus tard la gare devint le marché de viandes en gros, puis le MIN. C’est à l’occasion de cette dernière mutation, tournée vers le transport routier, que l’activité ferroviaire prit fin. Les voies subsistantes sont restées embranchées sur le faisceau SNCF d’Armagnac, puis elles ont été coupées fin 2018. Il en reste un croisement entre celles-ci et les voies du Tram, entre les stations Belcier et Carle Vernet.

Lorsqu’on compte les gares de Bordeaux on arrive généralement à 10 gares, mais en omettant celle de Brienne, sans doute parce qu’elle a toujours été réservée aux marchandises.