La Ceinture de Bordeaux

La ligne de Ceinture est née de la nécessité de relier commodément la Gare du Midi à la Gare du Médoc. Ce lien n’était jusqu’alors possible que par la voie des Quais, ce qui était très lent en raison de toutes sortes d’encombrements.

La réalisation de la Ceinture aurait pu aboutir vers 1914 s’il n’y avait eu le conflit armé. En attendant, le projet reçoit le nom de “Ligne de jonction de Bordeaux des chemins de fer du Midi et du Médoc”, et encore n’y avait-il qu’une seule voie, utilisée pour le trafic marchandise. Elle ne connaîtra de vrai trafic qu’en 1917, pour les trains militaires.

Il faut attendre 1921 pour qu’elle voit passer un premier train de voyageurs, parti de la gare St-Louis, composé de trois voitures à bord desquelles on compte six passagers !

La Ceinture connaît deux gares intérmédiaires : Talence-Médoquine, qui doit son nom assez curieux au fait qu’elle est, par anticipation, la porte vers le Médoc, et la gare de Caudéran-Mérignac.

Mais si la seconde a toujours connu un trafic voyageurs, la SNCF en a privé la Gare de Talence à partir de 1949, ce qui lui vaut d’être pourvue d’un quai à voyageurs désespérément vide, même si un guichet de vente de billet est resté ouvert jusque dans les années 2000 ! L’époque actuelle se prêtant à un retour de la desserte de cette gare, la pression se fait de plus en plus forte sur la SNCF, qui pour l’instant se fait tirer l’oreille…