1917 Les wagons américains de “New Bassens”

Le Centenaire de l’Armistice de 1918 est l’occasion de se souvenir de la modernisation du Port de Bassens par les américains. Celle-ci a été opérée entre 1918 et 1919, après qu’ils aient perdu 6 à 8 mois en controverses sur les catégories de grues à installer. A l’été 1918, seulement 8 portiques sur rails étaient en essai sur des appontements trop faibles. Les installations ne furent achevées qu’en  1919, alors que les américains avait intialement projetté de faire de Bassens leur plus grand port. De ce fait la signature de l’Armistice leur causa quelques frustrations…

La flotte marchande (anglaise pour une grande part) est insuffisante en regard du besoin. On élimine les temps morts par l’équipement en éclairage électrique des quais pour décharger de nuit. Le personnel fonctionne en gros en trois huit si nécessaire. Les grues sont électriques, et non à vapeur. On s’efforce de ne rien poser sur le quai. De la soute du cargo on passe directement au wagon tant que la marchandise le permet.

(cf. note de Daniel Vauvillier Cercle Historique du Rail Français).

Aujourd’hui la mémoire d’un port nous amène à celle de navires anciens et de la manutention de leurs impressionnantes cargaisons. Mais en rester là revient à oublier que les hommes et les marchandises devaient aussi être acheminés par le rail. A l’époque, aucun port ne pouvait exister sans le transport ferroviaire, tout ce qui était transporté par la mer et le fleuve l’était également par le rail.

Aussi l’évocation du port américain de Bassens ne peut omettre les 37.000 wagons à marchandises construits par les américains à La Rochelle et qui ont ensuite été affectés dans les différents ports à usage militaire.

Un des premiers wagons couverts USA 1918 montés à La Rochelle de 1918 à 1919. DR Cercle Historique du Rail Français.

Ces wagons ont longtemps été connus sour l’appellation “TP”, car distribués ultérieurement par le Ministère des Transports Publics. Mais l’appellation correcte est “USA 18”. A l’époque ils arborent des marquages USA car ils restent propriété du Gouvernement américain. Mais une inscription en français rappelle les ports d’attache aux cheminots de la SNCF : “Wagon américain à retourner à l’une des gares de St-Nazaire, Bassens, La Rochelle, La Pallice, Brest”.

A l’occasion du Centenaire de l’Armistice de 14-18, six wagons classés Monuments Historiques sont en cours de restauration dans leur état d’origine par le Train des Mouettes (Saujon, Charente-Maritime) : 2 couverts, 2 plats, 1 tombereau, 1 citerne.

Wagon couvert USA 1918 restauré par l’association Trains &Traction, exposé à La Rochelle en novembre 2017.

Deux d’entre eux ont été exposés à La Rochelle du 9 au 19 novembre 2017 à La Rochelle, une cérémonie ayant eu lieu le 11 en présence de M. Daniel Hall, Consul des Etats-Unis à Bordeaux.

Allocution de M. Daniel Hall, Consul des USA à Bordeaux

Allocution de M. Pierre Verger, Président de Trains & Traction

Ces wagons font d’ores et déjà l’objet d’autres projet d’exposition dans d’autres villes de France.

En guise de final, les six wagons formeront une rame complète qui sera présentée au corps diplomatique américain en Juin 2018 et qui circulera sur les 27 km. de la ligne du Train des Mouettes.

Ce projet a reçu le label américain U.S. World War 1 Centennial Commission.

Un numéro hors-série “Les wagons USA de 1918” de Rails d’Autrefois est disponible au prix de 25 €. C’est la publication la plus complète sur le sujet jamais publiée.

Retour sur la page des
Raccordements et Embranchements particuliers